Culture

Une élève de 2nde livre ses réactions sur la projection du film "Elser, un héros ordinaire"

Par admin pierre-brossolette, publié le mardi 2 février 2016 09:34 - Mis à jour le mardi 2 février 2016 09:34

Suite à la projection de "Elser, un héros ordinaire" au cinéma le Zola le 14 Janvier 2016 de Olivier HIRSCHBIEGEL, Émilie VINCE (élève de 2nde) nous livre ses réactions.

"Ce film nous montre l'histoire de Georg Elser, qui a réellement existé. Il fabrique lui-même une bombe qu'il dépose dans une brasserie avec l'intention de mettre fin à la vie et à la tyrannie d'Hitler. Il est arrêté et interrogé par les nazis qui veulent savoir qui sont ses complices, mais Elser a agi seul. Celui-ci ne répond à aucune question et est soumis à la torture. On assiste en alternance d'une part à ces interrogatoires, et d'autre part à la vie passée du héros, qui nous montre bien qu'il s'agit d'une personne absolument ordinaire : Elser adhère aux idées du parti communiste, mais rien de plus.

L'ambiance du film installe selon moi, une certaine distance avec le spectateur, ce qui n'empêche pas que l'on puisse être touché voire choqué, notamment par les tortures qu'Elser doit endurer. Cette distance nous permet simplement de voir les choses telles qu'elles sont  et de nous représenter plus ou moins fidèlement ce à quoi pouvait ressembler la vie des gens sous le régime nazi, des gens ordinaires comme Elser, comme son entourage, comme n'importe lequel d'entre nous. Des personnes suffisamment désespérées pour devenir capables d'un attentat, prêtes à causer la mort de quelques innocents dans l'espoir d'en sauver bien plus.

Les films comme celui-ci (et d'autres oeuvres, des livres par exemple) sont à mon avis très importants car ils nous font prendre conscience de ce qui s'est passé en Allemagne, en Europe, il n'y a pas si longtemps, et de ce que des populations entières ont dû endurer. Peut-être que le fait d'être informés nous permet d'être moins influençables, davantage capables de penser par nous-mêmes ? Peut-être que le fait de savoir, d'avoir conscience de ces événements pourrait permettre d'éviter qu'ils ne se reproduisent, ou au moins participer à l'éviter ? "

Émilie VINCE

Pièces jointes
Aucune pièce jointe